La livraison est gratuite dès 150 € d'achat en France métropolitaine

CONTACTEZ-NOUS

NOTRE ADRESSE

SAS Balasana Yoga

37, rue d’Antibes

06400 CANNES

SUIVEZ NOUS !

La belle histoire de Balasana dans Nice Matin

La belle histoire de Balasana dans Nice Matin
29 mai 2018 Clara Daviet
Nice Matin
PAR SANDIE NAVARRA  Mis à jour le 22/05/2018 à 08:09 – Publié le 22/05/2018 à 08:02

Elle crée des vêtements de yoga éthiques et 100% made in France

 

Clara Daviet a créé une marque de vêtements de yoga 100 % fabriquée en France. Plus qu’un business, c’est un véritable état d’esprit équitable et positif qui anime la jeune cannoise

À peine entrée dans le douillet appartement de Clara Daviet, dans une impasse du boulevard Monfleury, le décor est planté: effluves d’encens, bougies, verdure…Une ambiance zen concoctée par la jeune femme de 27 ans, qui s’est lancée il y a quelques mois dans la création de vêtements de yoga avec sa marque Balasana.

Plus qu’un hobby, cette discipline est devenue un art de vivre pour la jolie Cannoise d’adoption qui a décidé d’en faire son métier. Un changement de cap pour celle qui a d’abord passé un BTS de management dans l’hôtellerie avant de trouver sa voie.

 

100% FABRIQUÉ EN FRANCE

« J’ai travaillé pendant 5 ans pour des grands groupes avant de venir rejoindre mon conjoint à Cannes. J’ai débarqué avec un sac à dos, en pensant trouver du travail dans un des nombreux palaces de la Côte d’Azur! En parallèle de mes recherches, j’avais pas mal de temps libre… J’en ai profité pour approfondir ma pratique du yoga, quatre à cinq fois par semaine », retrace Clara.

« C’est comme ça que je me suis rendue compte qu’il manquait des choses dans le dressing des “yogini”. La plupart font attention à ce qu’elles consomment, utilisent des cosmétiques bio ou vegan… Au niveau des vêtements, il n’y avait pas de marque locale avec une démarche éthique. » 

Un déclic pour Clara, qui décide de se lancer dans une nouvelle aventure en créant Balasana. « C’est le nom sanskrit de la posture de l’enfant. Réconfortant et confortable. Ca représente bien l’esprit de cette marque: du bien-être à emporter! »

 

DES POCHONS EN TOILE DE LIN MADE IN MAMIE

Entre l’idée et la naissance du projet, en novembre dernier, un an de travail a été nécessaire. Trouver des financements grâce à des pépinières d’entreprise, dessiner les croquis des vêtements, s’associer à une graphiste et une modéliste pour concrétiser les dessins, choisir les tissus…

Autant d’étapes à franchir tout en conservant l’objectif de base. « Les tenues sont 100 % fabriquées en France. Les tissus sont certifiés sans aucune substance nuisible et fabriqués àLyon.. Et tous les supports de communication, cartes de visite, flyers, affiches, sont en papier recyclé. »

Tout le plastique a aussi été retiré de la chaîne de production. Les vêtements sont emballés dans des pochons en toile de lin… réalisés par la grand-mère de Clara!  « On commence à avoir beaucoup de commandes, alors le rythme est difficile à suivre. »

Les tarifs de ces vêtements – 13 pièces sont actuellement disponibles – vont de 59 € le débardeur à 129 € le pantalon.

« Plus cher que du made in China, mais on le garde plus longtemps », garantit la jeune femme qui s’est également associée à Reforest Action: « Pour deux produits achetés, ils plantent un arbre en France. Les gens sont de plus en plus sensibles à ces démarches. »

UNE NOUVELLE COLLECTION CET ÉTÉ

Pour se faire connaître, la créatrice peut compter sur les réseaux sociaux. « C’est un bon tremplin qui permet de toucher plus de gens. J’ai une belle communauté qui me suit! » Clara fera d’ailleurs appel à eux prochainement puisqu’elle va lancer d’ici cet été une campagne de crowfunding afin de créer une nouvelle collection… « Pour l’instant, je réinvestis tout ce que je gagne. Mon rêve serait d’ouvrir un studio de yoga avec un salon de thé et une boutique au rez-de-chaussée. Un lieu de cocooning, où l’on se sent bien! »

Source : Nice Matin 

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*